mardi 29 juillet 2008

Visage de l'ouest niçois entre 1835 et 1895

Vue de Carras, huile sur toile de François Bensa (1811- 1895). Collection de l'hôtel Westminster.

Le titre de l'oeuvre est Vue de Carras. La vue est en réalité prise depuis Fabron. D'où plus précisément ? Grosso modo depuis l'escalier qui, parce qu'il existe toujours, même s'il a été cimenté, descend actuellement à l'est de l'IUT. Et le vallon qui court au fond du tableau, ça ne peut être que le vallon de Terron.
Rectificatif du 19 août : un récent passage sur la voie rapide m'a fait réaliser que l'IUT est tout près de Roseland et de Sainte-Hélène, et que donc le tableau a été réalisé depuis un point bien plus à l'ouest. Même pas Fabron. La Lanterne à proprement parler. D'où exactement ?
Détail du tableau : un petit clocher


Pas de doute : c'est le "clocher" de Roseland ! Le cloître, lui, ne paraît pas encore "remonté" dans le tableau de Bensa. On a donc affaire à la simple demeure de campagne. Tous les détails dans le lien ci-dessous.
Sur le rivage un autre clocher : ce ne peut être que celui de l'église Sainte-Hélène.





J'adore tout le tableau, mais mon détail préféré est celui-ci : la halte du petit berger avec son chien et ses chèvres, et puis la petite servante qui s'en vient dans le chemin avec son fichu et son panier. Peuvent-ils imaginer ce que ce paradis sera devenu 150 ans plus tard ? Qu'ici habiteront des milliers et des milliers de personnes ?

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil