mardi 15 février 2011

Des voix dans la nuit


Dessin d'auteur inconnu
source internet : http://education.environnement.ecoles.over-blog.com/2-album-1689273.html



Il y a quelques jours, la soirée s'étirait et en bas sur Montréal la rumeur des voitures a décru jusqu'à laisser la place au silence profond. Soudain un cri lointain est monté du vallon. Un hululement modulé, venu du fond de la nuit et du fond des âges : le cri d'une chouette hulotte.

Le vallon du ruisseau Gattamua, recouvert par le boulevard de Montréal dans les années 80, limite à l'est la colline de la Lanterne en la séparant de celle de Fabron. Ce vallon porte le nom - oublié, si ce n'est totalement ignoré par la plupart des habitants- de la déformation du niçois "cata muta", autrement dit "chatte muette", surnom donné aux chouettes hulottes dans les temps immémoriaux et lorsque ces lieux étaient plus calmes, qui avaient dû le coloniser.

Quoi de mieux que le cri d'une chouette pour une évasion ô combien reposante hors du présent et de sa "modernité" ?



Et puis, depuis quelques jours également, les matins où je me dois me lever dès 6H00 -mais si c'est une chance merveilleuse!- c'est dans le lointain qu'une clameur tonique s'élève à répétition : le chant d'un coq...

Une chouette, un coq, des chiens qui aboient. Les femmes et les hommes qui avaient pu élire domicile dans quelque ferme primitive sur cette ligne de crête il y a deux mille ans ou davantage s'endormaient et se réveillaient exactement aux mêmes sons...




Mosaïque romaine exposée au musée de Glasgow, source de l'image :
http://membres.multimania.fr/monaigle3/96-ecosse/96-ecosse-2.html

Libellés :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil